© 2016 par Charline Magnou

3 Octobre 2016 / CISALI

Pouvons-nous dire que les légumineuses sont des aliments du futurs ? Si demain, les filières agricoles se lancent dans la production de légumineuses pour le rôle majeur qu’elles pourront jouer dans le défi agro-écologique, les consommateurs seront-ils présents au rendez-vous ? 

L’évolution des habitudes alimentaires en France, l’augmentation de consommation de produits carnés, a occasionné une baisse spectaculaire de la consommation humaine de légumineuses à graines. Aujourd'hui les Français consomment en moyenne 1,7 kg/an de légumineuses, contre 3,9 kg/an en Europe et 5,9 kg/an dans le monde.

Les résultats de l'étude INCA 2 nous apprennent que les légumes secs sont plutôt consommés au déjeuner, à domicile, en semaine et majoritairement par des hommes. Nous apprenons aussi que les 3 formes d'achats majoritaires sont les graines entières crues (notamment les lentilles), en conserve et enfin sous forme de plats préparés.

Plusieurs freins peuvent expliquer la faible consommation des légumineuses par les Français.

Tout d'abord, le temps de préparation des légumes secs ! Il faut les tremper pendant plusieurs heures puis les préparer (la cuisson est parfois longue!), alors que nous consacrons en moyenne 36 minutes par jour en semaine à la cuisine.... 

L'image des légumineuses n'est pas glamour : digestion, flatulences et ballonnements! Certaines personnes déclarent éviter de consommer des légumineuses au repas de midi pour prévenir les éventuels troubles gastriques l’après-midi. La légumineuse est aussi parfois encore considéré comme le "plat du pauvre" souvent associé à des plats populaires et vendu à un faible coût.

Les légumineuses sont aussi peu consommé le soir, notamment suite au régime populaire Atkins des années 70 qui a convaincu 15 millions d'individus de supprimer les glucides le soir. 

Pourtant le marché de la légumineuse est grand, on retrouve les graines sous toutes les gammes : surgelés, conserve, secs, frais, farine, plats préparés... mais elles ne sont pas toutes exploitées.  

On retrouve très souvent la légumineuse dans des plats plats préparés traditionnels, d'ici ou d'ailleurs : cassoulet, couscous, févoulet, chili con carne, petit salé aux lentilles...  Cette tradition cantonne les légumineuses dans des préparations considérées comme compliquées, longues à préparer et pas toujours digestes... désormais il faut savoir la dépasser et innover pour l’inscrire dans une plus grande quotidienneté. L'idée ? Retrouver la légumineuse à chaque moment de la journée et pour tous !

La légumineuse répond aux besoins de toute la population et offrent de nombreux avantages nutritionnels. 

Les légumineuses ont un très bon apport protidique (7,5 % en moyenne). Trois types de protéines composent les légumes secs : les albumines, les globulines et les prolamines, parmi lesquels on retrouve 3 des 8 acides aminés essentiels : la lysine, méthionine et la cystéine. Les légumes secs sont riches en lysine et faibles en méthionine contrairement aux céréales : associer les deux permet donc une bonne complémentarité et un excellent apport protidique.

Riches en protéines faibles en matière grasse, elles sont donc très intéressantes pour les sportifs qui ont besoin d’un apport protidique élevé. Intéressantes également pour les personnes présentant des risques de dénutrition (cancer, sida, personnes âgées, etc.) Elles ont besoin d’un apport en protéines conséquent en petite portion, facile à mâcher et à digérer, riches en énergie et en protéines.  Les légumineuses conviennent très bien aussi aux personnes atteintes de diabètes. Elles doivent surveiller et contrôler régulièrement leur glycémie (taux de sucre dans le sang) et les légumineuses ont un faible indice glycémique et sont riches en fibres, ce qui permet un bon équilibre glycémique et assureraient également un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires

Les légumineuses sont aussi un atout pour les personnes intolérantes au gluten, elles sont une alternative aux céréales comme le blé, l'avoine, le seigle ou l'orge. En préparation, les légumineuses sont un très bon compromis, donnent du goût et apportent de la couleur !  Elles sont aussi très intéressantes pour les végétariens et végétaliens par leur apport en protéines végétales et leur qualité nutritionnelle. 

En parallèle de la baisse de la consommation, la culture des légumineuses a fortement diminuée. Pourtant ses avantages agro-écologiques sont reconnus : elles sont une alternatives à l'utilisation d'engrais, minéraux ou organiques. Leur culture ne nécessite aucun apport azoté car elles assurent la fixation d'azote atmosphérique dans le sol qui le rend alors plus fertile pour les cultures suivantes. Les légumineuses sont très utilisés dans la rotation des cultures.

Redécouvrir les légumineuses est donc un défi à la fois pour les consommateurs et pour les agriculteurs…

Retrouvez une idée innovante sur les légumineuses lancée par l'entreprise  

Leur idée ? Développer une offre de produits à base de légumineuses, rapides à préparer et faciles à intégrer dans nos repas du quotidien.

Leurs valeurs ? Concernés par l'environnement, les nouveaux régimes alimentaires et la mutation des comportement de vie. Leur ambition est de s'inscrire au cœur d'une  démarche innovante et responsable pour que les papilles s'éveillent à d'autres expériences, mais aussi ancrer durablement notre alimentation dans nos territoires et enfin démocratiser la consommation de produits riches en protéines végétales.

 
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon