© 2016 par Charline Magnou

TROP MOCHE, MAIS TROP BON !

PUBLIÉE LE 30 NOVEMBRE 2014

Est-ce vrai que les enfants n'aiment pas les légumes ?

A travers une étude et un travail de co-création avec les enfants, Cisali et CRICAO vont tenter de répondre à cette question ! L'idée du projet "Trop moche, mais trop bon !" est de créer un parcours ludo-pédagogique (jeux et ateliers) avec les enfants autour de l'univers des légumes. Ce projet est financé par le plan national alimentation (PNA) et est mené en collaboration avec Toulouse Métropole.

Contexte 

L'esthétique et le gaspillage alimentaire

L'agriculture tend a évoluer vers de nouvelles pratiques plus agro-écologiques, notamment par une diminution des intrants. Ces modifications de pratiques pourraient avoir des impacts sur l'apparence des fruits et légumes. Aujourd'hui, les fruits et légumes déformés sont peu valorisé : 1,4 millions de tonnes de fruits et légumes seraient jetés en France chaque année pour un problème de calibrage ou d’esthétique. Les consommateurs, et plus particulièrement les enfants, sont habitués à avoir des offres de produits calibrés dans les supermarchés et sont souvent déconnectés des jardins et production maraîchère  : ils ont tendances à associer le beau au bon.

Les enfants sont fâchés avec les légumes ?

L'idée que "les enfant n'aiment pas les légumes" est largement relayée par la société actuelle, mais elle est fondée ? Certaines études ont démontré que les enfants étaient naturellement sensibles à l'amertume et la percevaient davantage dans les légumes. La couleur interviendrait aussi dans l’appréciation des légumes par les enfants, ainsi que la texture. Les enfants auraient tendance à choisir des légumes familier et cuisinés sous une forme familière lors des repas scolaire. Pour apprécier un légume, l'enfant doit l'adopter et l'incorporer dans son modèle alimentaire.

Description de l'idée

L'idée est de co-construire avec les enfants et les animateurs  de CLAE et de centre de loisirs un parcours ludo-pédagogique composé d’expériences et d’ateliers pour aborder les légumes par une nouvelle approche : jeux, visites de jardins, dégustations, découvertes, cuisine, design culinaire...

Les enfants sont impliqués en tant qu’expert dans la construction du parcours. Leurs avis est pris en compte dès le stade de l'idée du jeu ou de l'atelier et à chaque étape de la conception. 

Contextes d'application

Cette mallette pédagogique sera ensuite diffusée à tous les CLAE et centre de loisirs des 37 communes de Toulouse Métropole. 

Contact

contact@cisali.org